Notre Histoire

Façade extérieure du magasin au 289 rue Sainte-Catherine Est (11 avril 1932)
1932 -
Grande ouverture
 

Henri Henri est une institution familiale fondée en 1932 par M. Honorius Henri et M. Jean-Maurice Lefebvre. Depuis sa fondation, elle offre des chapeaux pour hommes, femmes et adolescents. Il s’agit de la plus imposante chapellerie au Canada. Ce statut lui confère donc une réputation qui n'est plus à faire.

1932 -
Les fondateurs
 

Honorius Henri et Jean-Maurice Lefebvre, auparavant collègues et amis employés du Regal Hat Store, une chapellerie de Montréal, saisissent une occasion unique d’ouvrir ensemble un magasin tout près de la Main, en plein coeur du Redlight district de l’époque.

En effet, la Wolthausen Hat Corporation Limited de Brockville, en Ontario, participe financièrement à la mise de fonds nécessaire à la mise sur pied d’une chapellerie digne de ce nom, en échange d’une entente d’exclusivité: Henri Henri Ltée ne devait vendre que des chapeaux de marques Brock, Dunbar, et Henri, fabriqués par la Wolthausen.

C’est encore aujourd’hui dans le Quartier Latin qu’Henri Henri se situe, à peine à deux pâtés de maison à l’ouest de l’emplacement d’origine.

Jean Maurice Lefebvre et Honorius Henri
Intérieur du premier magasin
1932 -
Une grande sélection
 

Au départ, Henri Henri offrait une sélection de chapeaux des marques Brock, Dunbar et Henri.

Avec le temps, la réputation du magasin pour un service à la clientèle hors-pair et un goût exquis dans le choix de ses chapeaux a permis au magasin de croître et d’offrir de nouvelles marques de prestige à sa clientèle, telles Biltmore, Borsalino, Akubra, Mayser, Moore, Stetson, Christys’ et autres chapelleries d’exception.

1941 -
Henri henri un incontournable à Montréal
 

Au fil des ans, Henri Henri a su laisser sa marque indélébile dans le marché du chapeau de qualité à Montréal, et même au-delà.

Son emplacement près de la rue Saint-Laurent, au centre-ville, lui a valu d’être connue autant dans les communautés francophone, anglophone ou allophone.
Cette clientèle variée et fidèle, bien souvent de génération en génération, est la raison d’être et le secret de la renommée du commerce.

Coin Sanguinet / St Catherine, Rolls Royce 1917. Chapeaux à bords large : Mode de l'époque
De Gauche à droite : Glen Harmon, Elmer Lack, Jimmy Peter, Jean Maurice Lefebvre.
1947 -
Le tour du chapeau
 

C’est la maison Henri Henri qui a popularisé l'expression "Le tour du chapeau" au hockey. En effet, dans les années 40 et 60, à l’époque où la LNH ne comptait que six clubs, elle offrait gratuitement un chapeau à tout joueur qui avait compté trois buts ou plus durant une même partie au Forum de Montréal. Notre magasin a donc remis des chapeaux à plusieurs joueurs célèbres, tels, par exemple, Stan Mikita et Bobby Hull des Black Hawks de Chicago, Maurice Richard et Elmer Lach des Canadiens de Montréal, Norm Ulman des Red Wings de Détroit et plusieurs autres.

En effet, lors des matchs à domicile des Canadiens de Montréal, non seulement Henri Henri faisait tirer un chapeau entre la 2ième et la 3ième période, mais aussi, tout joueur comptant trois buts dans une même partie se voyait décerner un certificat cadeau en mains propres échangeable contre un chapeau neuf.

Dans un esprit de fair-play, cette récompense était valable même pour les joueurs des équipes adverses.

1965 -
Le tour du chapeau (suite)
 

C’est ainsi que de nombreux joueurs de l’époque des “Six Clubs” de la LNH sont passés chez Henri Henri seuls ou en groupe, pour réclamer leur chapeau.



Parmi ces athlètes d’exception, Henri Henri a récompensé plusieurs fois les légendes de Montréal: Maurice Rocket Richard, Émile Butch Bouchard, Hector Toe Blake et bien d’autres.



Photo ci-joint Mr Henri servant ensemble Norm Ullman, Roger Crozier, Gordie Howe et Bruce McGregor, tous des Red Wings de Détroit (saison 1965-66).

Gagnants d'un chapeau Stetson gracieuseté Henri Henri. Norm Ullman, Crozier, H.Henri, Gordie Howe, Bruce McGregor
Gagnant d'un chapeau stetson gracieuseté de HH. Boby Hull, Stan Mikita, Esposito, Chico Maki
1966 -
Le tour du chapeau (suite et fin)
 

La cérémonie du tour du Chapeau à Montréal s’est organisée autour d’une entente de promotion croisée entre l’organisation du Forum de Montréal et la chapellerie Henri Henri.

Si l'organisation accordait à Henri Henri le droit et les moyens de faire tirer un chapeau par partie à domicile ainsi que de remettre sur la glace sa récompense à un joueur ayant marqué trois buts, Henri Henri devait imprimer à ses frais et distribuer des calendriers ou “cédules” des parties des Canadiens de Montréal dans les stations service Esso de la ville.

L’idée ingénieuse de Jean-Maurice Lefebvre fut de les imprimer sur des cartes assez petites pour être insérées dans la bande de cuir d’un chapeau.

1967 -
Cédule des Canadiens
 

Comment les gens pouvaient-ils lancer leur précieux feutre sur la glace sans hésiter pour célébrer le Tour du Chapeau ?



Les chapeaux étaient récupérés par les employés d’entretien du Forum et rassemblés dans une section particulière du stade pour être réclamés après la partie.



L’inscription “Hé Joe! Ce n’est pas ton chapeau, prends-en un autre!” se voulait une manière habile de rappeler à quiconque tenterait de s’approprier un chapeau qui n’est pas le sien qu’il n’avait qu’à se rendre à l’adresse indiquée pour se procurer son propre chapeau de qualité.

Derrière cette carte se trouvait la cédule des Canadiens
André et Jean Marc Lefebvre (2003)
1967 -
Anciens propriétaires
 

C’est à Mr André Lefebvre, puis par la suite à son fils Jean-Marc, que Henri Henri doit sa capacité d’adaptation aux nouvelles tendances de la mode.

Quand vint son tour de diriger l’entreprise, André Lefebvre se débarrassa des grands fauteuils de cuir et des cendriers afin d’augmenter l’espace d’affichage de produits et commença à intégrer des couvre-chefs modernes, en matériaux contemporains, à la sélection traditionnelle de feutres et fourrures.

Cette conscience des temps qui changent, doublée d’un respect honorable de l’histoire et des traditions du magasin, sont les éléments d’une philosophie qui guide depuis le magasin à travers les époques.

2016 -
Aujourd'hui et demain
 

Henri Henri est toujours fidèle au poste sur la rue Sainte-Catherine est, à deux pas de l’emplacement original. Aujourd’hui dirigée par Joël et Yannig Plunier, la chapellerie continue d'être une entreprise familiale, qui place le service à la clientèle et le respect des traditions au coeur de ses priorités.

C’est à la famille Plunier que Henri Henri doit son virage vers le numérique ainsi que le développement de l’offre de chapeaux féminins et une attention plus particulière aux goûts de sa clientèle plus jeune.

Vous trouverez la collection de chapeaux prêts-à-porter la plus variée et la plus grande au Canada. C’est aussi chez Henri Henri que vous trouverez le meilleur service d’entretien, nettoyage et reblocage. Lorsque vous achetez un chapeau chez Henri Henri, nous sommes à même de vous accompagner tout au long de sa vie. Avec un entretien régulier et expert, un chapeau peut voir sa durée de vie utile décupler.

À leur première visite, nous entendons souvent des clients exprimer à regrets qu’ils aiment les chapeaux, mais qu’ils n’ont pas une “Tête à Chapeau”. Chez Henri Henri, nous sommes d’avis qu’il y a une forme de couvre chef qui convient pour chaque visage et chaque silhouette. Alors que ce soit pour vous trouver une casquette, un béret, un chapeau de ville ou de brousse, de soleil ou de pluie, de feutre ou de paille…

Trouvez le chapeau qui convient à vos besoins grâce au service expert de nos chapeliers, fiers de perpétuer une tradition d’excellence presque centenaire. Faites vous aussi partie de notre riche histoire!

Joel et Yannig Plunier